Pourquoi prendre des risques en assurance-vie ?

Quand on épargne, on aime se projeter dans le futur : que deviendra mon contrat d’assurance vie dans 5, 10 ou 15 ans ? Quel est l’avenir de l’assurance-vie ?

S’il est difficile de répondre à ces questions, une certitude demeure : sur le moyen et le long terme, les performances de l’assurance-vie seront toujours au rendez-vous par rapport à un placement classique (Livret A…). Les rendements seront d’autant plus attractifs si vous acceptez une part de risque. La France Mutualiste vous guide pour connaître votre profil d’épargnant et comprendre l’intérêt de prendre des risques en assurance-vie. 

Quel niveau de risque êtes-vous prêt à prendre ?

Lorsqu’on épargne sur le long terme, on est parfois prêt à prendre des risques pour gagner plus. Si certains acceptent facilement la notion de risque, d’autres ne l’envisagent pas et souhaitent sécuriser leur épargne au maximum. La France Mutualiste vous aide à découvrir votre profil d’épargnant et le niveau de risque que vous êtes prêt à accepter.

Êtes-vous prêt à perdre un peu de votre épargne dans la perspective de plus de performance ? Souhaitez-vous saisir les opportunités des marchés financiers ? Avez-vous conscience que cela implique des fluctuations à la hausse comme à la baisse ? Préférez-vous jouer la carte de la sécurité en acceptant des rendements plus modérés ? Êtes-vous d’accord pour dynamiser votre épargne ? En totalité ? En partie ?

Répondre seul à ces questions n’est pas facile. La notion de risque est propre à chaque épargnant, aussi nos conseillers sont là pour vous aider, grâce à un questionnaire, à définir votre profil et la répartition de votre épargne associée. N’hésitez pas à vous rapprocher d’eux.

 

Une assurance vie à composer selon votre profil de risque

Composez votre assurance-vie avec une répartition adaptée à votre profil de risque.

  • Des unités de compte (UC) pour plus de rendements

Pour prétendre à davantage de performance, optez pour un investissement plus dynamique avec les unités de compte. Vous tirerez ainsi parti à long terme des performances des marchés financiers. En contrepartie, vous accepterez les fluctuations à la hausse comme à la baisse et donc un risque de perte en capital. Actépargne2 affiche par exemple en 2015 une performance de 11,47%(2) pour le fonds en unités de compte Villiers Actions Futur.

Pour sécuriser une partie de votre épargne, combinez unités de compte et fonds en euros : vous allierez ainsi performance et sécurité.

  • Le fonds en euros pour la sécurité

Vous ne voulez pas exposer tout votre capital aux variations de la Bourse ? Investissez une partie de votre épargne sur le fonds en euros d’un contrat assurance-vie. Le fonds en euros permettra de sécuriser votre épargne avec un rendement garanti, plus intéressant que les placements classiques (Livret A…). Actépargne2 affiche par exemple en 2015 une performance de 2,72%(1) en 2015 pour le fonds en euros.

Adaptez le risque à votre horizon de placement

À chaque durée de placement son niveau de risque ! Il est conseillé de sécuriser progressivement son épargne pour l’adapter à son horizon de placement. Aussi, plus le terme de votre épargne approche, plus il est souhaité de placer votre argent sur des supports moins risqués (fonds en euros). Si vous épargnez sur le long terme, pour préparer votre retraite par exemple, vous pouvez investir sur des unités de compte et sécuriser à l’approche de la retraite.

Nos conseillers experts en assurance vie sont là pour vous aider à choisir la répartition de votre épargne adaptée à votre profil de risque. Notez que vous pouvez à tout moment modifiercette répartition.

 

 

(1) Brut de prélèvements fiscaux et sociaux et net de frais de gestion du contrat. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Hors frais sur versement prévus au contrat.

(2) Évolution de la valeur liquidative des unités de compte entre le 31 décembre 2014 et le 31 décembre 2015 brut de prélèvements fiscaux et sociaux et net de frais de gestion du contrat. La valeur des unités de compte n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Hors frais sur versement prévus au contrat.

 

Pour aller plus loin

- [Fiche conseil] Assurance-vie : les acteurs d'un contrat

- [Fiche conseil] Savoir gérer un contrat multisupport

- [Actualité] Assurance-vie : transmettre dans les meilleures conditions

[Bon plan] Transformer son PEP bancaire en PEP assurance-vie